contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.


Lille
France

Blog

 

 

PARAD

Engel Boudreaux

 

Montée Mécanique

 

Parad : Vincent Baumont, Engel Boudreaux, Camille Bres, Clément Delerot, Gregory McGrew et Félix Ramon.

Invités : Sun-Young Cho (vidéo), Paul Guilbert - TRE (vidéo), Hong Sun Min (vidéo), Mateusz Sadowski (vidéo), Alex Savatovsky (son) Lukasz Sosinski (vidéo)

Le groupe Parad vous invite à expérimenter une “randonnée” solitaire, un parcours d’images cryptées. Cette montée mécanique est structurée en trois parties ; une ascension, un sommet et une descente. Une installation pensée à six têtes, construite à douze mains aboutissant à une pérégrination complexe. Multiple propositions dialoguent, se mélangent, se confrontent dans l’espoir d’un objet global. Parad tente de contrôler l’errance, d’imposer des images ouvertes.

"Un groupe de six. Alors qu'ils gravissent le massif,
ils ne se souviennent plus depuis combien de temps ils profitent de ce monde nouveau qui s'offre à eux.
L'écart avec le vieux monde varie comme un balancier. Ils doivent continuer à se hisser.
Ils n'ont pas sauvé la planète. Ils avaient plus intéressant à faire.
Explorer les ruines du monde présent. Se perdre.
Tenter de se glisser dans des interstices du paysage interdit.
On leur disait souvent que c'était mieux hier. Comment sera donc demain ?
Ils avaient senti l'urgence d'apprécier l'instant. Cesser de vivre dans la précaution.
Et tant pis s'ils allaient muter. Ils muteraient heureux.
De là-haut, ils tenteront d'oublier les dégâts, sans compter les morts.
Ils sont en train d'oublier l'histoire. Combien d'apocalypses a vécu l'humanité ?
La mémoire est redevenue vivante. L'écriture est morte. Seules quelques boucles subsistent.
Le reste semble crypté. Ils sont entourés d'une civilisation globale et perdue.
Tant pis. Tant pis pour la gloire et tant pis pour l'honneur.
D'ailleurs ils sont nés bien après la catastrophe. Elle n'est toujours pas achevée. Ils la vivent à doses variables.
Peut-être qu'ils la désirent encore. Ou qu'ils veulent la cerner de près. Avec ou sans écran.
De manière insidieuse comme on leur a inculqué, en multipliant les images."

Parad

Vernissage le 8 septembre 2009 à parti de 20h. Exposition du 9 au 15 septembre 2009 15h - 19h.

Espace des Arts Sans Frontières. 44rue bouret 75019 Paris. Luna Khan, lunakh@gmail.com. 01 48 40 45 79